Cours de solfège de 2003 à 2005 à l’EJMA, 
Cours de guitare de 2005 à 2017 à l’EJMA, 
Donne des cours de guitare depuis 2014, 
Basse, guitare et choeur dans BSD depuis 2016, 
A joué dans Bonsoir Friday et les Pat@ de 2011 à 2017. 

DIMITRI VAUCHER

D'un père musicien, il tombe dans le chaudron des festivals dès son plus jeune âge. Développant ainsi une passion puissante pour ceux-ci, il était évident que le non valeureux Gaulois mais bien valeureux Blec, monte sur les planches dès lors que ces doigts puissent agripper les cordes d'une guitare. Sur scène il ne peut s'empêcher de mouiller le maillot, de son jeu de jambe maintenu dynamique par une deuxième passion, celle d'un sport, le foot, celle d'une équipe, Grim3. Son regard perdu quelques fois au sol, non que Dimitri ne témoigne pas d'amour pour le public ni d'une folle envie de partager son art, mais bien pour échapper aux quelques échardes ornant la scène, lui qui aime jouer dans les plus naturelles des chaussures, les pieds-nus: "Si je ne ressens pas la puissance de la scène au sein de chacun de mes orteils, ma basse ne peut se sublimer..." dit-il, sourire en coin, descendant de la scène du RedPigs festival. Tout commença lors d'un soir d'été 2016, lorsque Dimitri proposa à BSD de les accompagner a la basse lors d'un concert à Montana-village. Les séduisant instantanément, il rejoignit alors le groupe quelques semaines plus tard. Alternant basse, guitare accoustique, et choeurs, il apporte à BSD un puissant dynamisme lors des lives de par son jeu de scène endiablé, lui que l'on appelle au jour d'aujourd'hui  le pillier gauche de la scène.
D’un père musicien, il tombe dans le chaudron des festivals dès son plus jeune âge. Développant ainsi une passion puissante pour ceux-ci, il était évident que le non valeureux Gaulois mais bien valeureux Blec, monte sur les planches dès lors que ces doigts puissent agripper les cordes d’une guitare. Sur scène il ne peut s’empêcher de mouiller le maillot, de son jeu de jambe maintenu dynamique par une deuxième passion, celle d’un sport, le foot, celle d’une équipe, Grim3. Son regard perdu quelques fois au sol, non que Dimitri ne témoigne pas d’amour pour le public ni d’une folle envie de partager son art, mais bien pour échapper aux quelques échardes ornant la scène, lui qui aime jouer dans les plus naturelles des chaussures, les pieds-nus: « Si je ne ressens pas la puissance de la scène au sein de chacun de mes orteils, ma basse ne peut se sublimer… » dit-il, sourire en coin, descendant de la scène du RedPigs festival. Tout commença lors d’un soir d’été 2016, lorsque Dimitri proposa à BSD de les accompagner a la basse lors d’un concert à Montana-village. Les séduisant instantanément, il rejoignit alors le groupe quelques semaines plus tard. Alternant basse, guitare accoustique, et choeurs, il apporte à BSD un puissant dynamisme lors des lives de par son jeu de scène endiablé, lui que l’on appelle au jour d’aujourd’hui le pillier gauche de la scène.